lsavens1TOUJOURS LE BEFFROI JOUE

restructuration terminée

 

Lavena Ponte Tresa - (n.ant) Le clocher surplombe le détroit de Lavena a commencé à marquer le temps et sonner les cloches. Les bonnes nouvelles sont venues jeudi lorsque les rénovations sont terminées, après que l'horloge sonne et ils avaient arrêté le 18 mai.

 

 

Le problème a été déclenchée par l'échec d'un réseau installé pour empêcher la pénétration de pigeons qui était lâche et a commencé à friser engrenage central, le blocage des dents et donc l'opération. Comme il avait déjà prévu la disposition du système électrique, il a été décidé, avec le bon sens, de se déplacer pour les deux interventions. Donc, il était et le jeudi Lavena 14 est revenu à « écouter » la musique de son clocher, qui dessine de façon indélébile la vue du détroit reliant le bassin principal du lac Ceresio avec Ponte Tresa Golfe. Le non-horloge du système et les cloches avaient soulevé un peu d'inquiétude dans la population, habituée à tout jamais aux mélodies de sonnerie. Mais il a dû attendre que quelques mois où le curé, don Aurelio Pagani, a prévu l'intervention de l'hébergement. Et ainsi Gianluca Salani, qui depuis trente ans était en charge de la programmation de l'ordinateur avec diverses musiques et concerts et a suivi les travaux avec le prêtre, a pu revenir à sa passion, en jouant un parti pour le retour « à la vie » cloches.

La cloche Lavena a une longue histoire qui commence avant 1288, comme en témoigne un parchemin conservé dans les archives du chapitre Agno (Tessin) après avoir été conservé par les pères Lateran. A côté de la tour du clocher il y avait l'église de Saint-Pierre, puis aussi dédiée à saint Paul, fermé au XXe siècle par ordre du département de génie civil après plusieurs inspections. Les portes de l'église ont été montés à bord en Novembre 12 1953, et l'église a été démolie plus tard. Pas le clocher.

 

Cliquez ici pour télécharger l'article au format PDF